Pose de la première pierre de la tour de contrôle sur l’aéroport de Douchanbé

Pose de la première pierre de la tour de contrôle sur l'aéroport de (...)

Le 14 mars 2018, l’ambassadrice de France, Madame Yasmine Gouédard, a participé à la pose de la première de la tour de contrôle sur l’aéroport international de Douchanbé. Elle était accompagnée lors de cette cérémonie par le général Lepilleur et le commandant Rubini, représentant le ministère des Armées, maître d’œuvre dans ce projet, ainsi que du directeur du SNIA, M. Alain Laslaz, et de représentants de l’entreprise Meunier sélectionnée pour la construction de la tour de contrôle.

La cérémonie a été ouverte par un discours de M. Loiq Ashourov, directeur de Tadjikaeronavigatsya, rappelant que ce projet est une étape cruciale dans la coopération bilatérale. Son intervention a été suivie par les allocutions, du directeur de l’aviation civile tadjike, M. Ikrom Subhonzoda, de l’ambassadrice, et du vice-ministre des Transports, M. Sherali Ganjalzoda.

L’accord sur le projet relatif à la construction de la tour de contrôle sur l’aéroport de Douchanbé a été signé le 13 juillet 2015 et ratifié en novembre 2016. C’est en contrepartie de l’occupation d’une partie de l’aérogare de l’aéroport de Douchanbé lors de l’opération PAMIR en Afghanistan de fin janvier 2002 au 28 octobre 2014, que la France s’est engagée à prendre en charge la construction d’une tour de contrôle sur l’aéroport.

Les autorités tadjikes présentes lors de la cérémonie ont exprimé leur profonde gratitude pour cette construction qui permettra à l’aéroport international de Douchanbé d’assurer un plus grand nombre de vols internationaux et d’améliorer ses capacités, ainsi que la sécurité de ses activités.

Cette cérémonie a été suivie dans la soirée par une réception à la Résidence de France à laquelle ont participé les délégations venues de Paris, ainsi que 60 étudiants de l’école d’ingénieurs ISA BTP d’Anglet qui réalisent en ce moment un projet humanitaire au Tadjikistan, la construction d’une école de 400 m2 dans le village de Mindijar. Cet événement a permis à ces « bâtisseurs » d’échanger autour de leurs expériences dans une atmosphère chaleureuse et informelle.

Dernière mise à jour le : 19 juillet 2018
Retour en haut